ArchivesEditos

Newsletter n°40 : Bel été à tous !

Télécharger le PDF


Bonjour,

 L’équipe d’Agriculture Stratégies sera en congés annuels pour le mois d’Août, nos activités reprendront à la rentrée, où nous commencerons à présenter et discuter notre projet de réforme de la PAC.

Un projet de réforme PAC alors même que le PSN français vient d’être validé ? En effet : cette PAC élaborée en 2018 n’a pas évolué avec le contexte mondial, et n’est en rien adaptée ni suffisante pour protéger l’agriculture européenne des crises que nous traversons. Alors que les Etats-Unis, premier agroexportateur mondial, déploient un soutien sans limite à leurs agriculteurs de façon à la fois directe et indirecte, via des aides variant selon le chiffre d’affaires ou la marge de l’agriculteur, des assurances fortement subventionnées, mais aussi via la stimulation la demande et le rachat de produits, l’Europe s’entête à financer des aides inefficaces dans un contexte de baisse budgétaire, et une ouverture à de nouveaux accords de libre-échange. Elle exige en parallèle des efforts supplémentaires en termes d’environnement et de bienêtre animal, non rémunérés, sans protéger ses agriculteurs du défaut de compétivité qu’elle leur impose ni donner à ses consommateurs les moyens de s’offrir cette alimentation plus vertueuse, mais plus chère que celle issue d’importations moins-disantes sur le plan environnemental. Pour parvenir à réussir une transition agroécologique soutenable et durable, deux objectifs doivent dès lors être poursuivis :

  • Assurer un cadre et des revenus stabilisés aux agriculteurs pour leur permettre de prendre le risque du changement de pratiques
  • Réorienter la consommation vers les produits issus de cette transition en ouvrant notamment le champ de l’aide alimentaire

Pour être relégitimée, la PAC doit devenir une PAAC, une politique agricole et alimentaire commune, et intégrer une approche par filières pour sécuriser le potentiel industriel tout en favorisant une aide alimentaire aux plus démunis. Elle doit être réorientée vers les besoins intra-européens, centrée sur la gestion de l’offre et de la demande et mobiliser des outils d’intervention puissants et efficaces : aides contracycliques, stocks stratégiques, quotas tout en sécurisant les débouchés vers le marché intérieur, dans ce contexte international déstabilisé où les autres puissances s’adaptent.

Il faut donc dès à présent lancer un processus exceptionnel de réforme de la PAC sans attendre 2027 et en dépassant les PSN qui sont inadaptés et dans l’ensemble favorisent des politiques de plus en plus divergentes. Il s’agit de donner l’occasion à l’Union Européenne de se ressouder en adoptant à nouveau un projet politique commun, apte à réconcilier société civile et agriculteurs, à permettre une stabilisation des revenus et des prix, de la ferme à la table.

 

Nous vous souhaitons de bonnes vacances et un bel été et nous tenons prêts à vous retrouver à la rentrée, notamment à l’occasion du SPACE où nous serons présents le mardi 13 septembre.

A bientôt,                                                                

Jacques Carles, Président d’Agriculture Stratégies
Le 3 août 2022

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page