Presse

Propositions de Phil Hogan : La France ne doit pas laisser brader la PAC !

Télécharger en PDFImprimer cet article

Communiqué de presse : Au regard des précédentes réformes, la proposition de réforme de la PAC du Commissaire Hogan s’inscrit dans la continuité de la précédente, mais avec une réduction budgétaire drastique de plus de 16%.

Cela traduit l’état de faiblesse d’une Commission européenne qui n’a d’autre choix que de proposer le plus petit dénominateur commun à une Europe en panne de consensus.

C’est ainsi que, via la définition de plans stratégiques nationaux, on renvoie aux Etats membres la répartition des aides directes et aux organisations de producteurs la gestion des crises, sans pour autant leur donner accès à des outils efficaces.

Il n’est pas acceptable que le niveau communautaire continue de rejeter la gestion des crises, alors que les autres grands pays producteurs de la planète déploient tous des mécanismes de régulation, telles des aides contracycliques. Et pourtant nous entrons dans la cinquième année consécutive de baisse des revenus agricoles!

Quant au volet environnemental, le Commissaire acte l’inefficacité du verdissement des aides découplées et laisse chaque Etat choisir ses propres objectifs, ce qui légitimera toutes les distorsions.

Il est temps de sortir du piège d’une renationalisation par abandon de l’ambition communautaire et incapacité à mesurer l’importance stratégique de l’agriculture.

Réduite à sa seule dimension redistributive et sous prétexte d’un principe de subsidiarité détourné de son objet, la PAC va finir par ressembler à une grande braderie.

Avec cette proposition, la PAC est vidée de son contenu politique pour devenir « le petit guide d’application des règles de l’OMC ». Après avoir fait échouer le multilatéralisme, ces règles ne manqueront pas aussi de condamner la principale politique communautaire intégrée.

Si la France n’est pas force de proposition d’une refondation de la PAC dans les mois qui viennent, cette proposition aura été le « faire-part de décès de la PAC ».

 

Dans cette perspective et pour démontrer qu’une autre voie est possible, Agriculture Stratégies organise un point presse le mercredi 13 juin 2018 à 8H (Place Saint Germain – 75006 Paris) en présence de plusieurs membres de comité d’orientation stratégique.

Sur le même sujet