ArchivesEditos

Newsletter n°34 : HVE, pesticides, contractualisation et recensement agricole

Télécharger le PDF

 


Bonjour,

L’équipe d’Agriculture Stratégies vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année, dont l’actualité est marquée par la mise en œuvre de la contractualisation obligatoire dans la filière viande. Nous avons proposé une analyse diffusée par Web-agri : la filière joue les crash-tests face aux limites d’un système imparfait qui aborde notamment les conséquences des différents types de contrats, rural vs commercial, qui lieront les acteurs de la filière. Ces contrats induisent des engagements différents notamment en matière de durée, et les spécificités liés à la viande risquent de placer le premier acheteur dans une situation économique délicate. Cet article met aussi en avant les risques de fuite vers les exutoires oubliés (ou prévus ?) par la loi, via des structures qui ne sont pas concernées par les obligations contractuelles prévues par Egalim, ce qui, in fine, compromet l’efficacité recherchée.

La fin d’année 2021 a été marquée par la sortie des premiers résultats du recensement agricole, qui pointent la poursuite du déclin de la population agricole, et notamment des élevages, dont la diminution a été la plus forte.  Nous avons choisi de donner la parole à Gauthier, un éleveur, qui nous partage sa vision pleine de bon sens paysan des causes et des conséquences de l’évolution de la ferme France, notamment sur des aspects sociologiques que la seule étude des chiffres ne peut permettre de transcrire.

Autre actualité, la remise par chaque Etat Membres de son Plan stratégique national (PSN) qui vise à présenter les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs fixés par la nouvelle PAC. Or, l’expérience de la directive pesticide de 2009 montre les limites évidentes de cette stratégie, et pointe l’inefficacité de l’UE pour bâtir un cadre règlementaire commun. Cette directive visant l’utilisation durable des pesticides a en effet défini un objectif global mais a laissé au soin de chaque État Membre la responsabilité de définir des objectifs, cibles, mesures et indicateurs mesurables au sein d’un plan d’action national. Lorsque le choix des actions et des indicateurs relève du niveau national, comment espérer une action coordonnée et des exigences similaires pour les producteurs européens ?

Ce PSN français a été l’occasion de laisser transparaitre une forme de reconnaissance publique vis à vis des efforts qui permettent d’accéder à la labellisation Haute Valeur Environnementale, ou HVE, en en faisant un des chemins d’accès à l’écorégime. Depuis, la HVE divise, portée par les pouvoirs publics mais mal connue des consommateurs et sujette à controverses quant à son impact environnemental réel. Le 18 novembre 2021, nous sommes intervenus lors de la conférence ” Réussir la HVE “, organisée par FarmLEAP, lors de la table ronde 10 ans de HVE : demi-échec ou demi-succès ? Cette conférence a été l’opportunité de passer au crible les différents enjeux qui s’y rapportent : environnement, PAC, débouchés, transition & risques associés. Vous pourrez retrouver dans cet article « la HVE, quels impacts, quel potentiel ? » la rediffusion de l’intégralité de la conférence animée par Jean-Paul Hebrard ainsi que l’interview réalisée par Laurent Bernede pour l’occasion.

Enfin, vous pourrez retrouver notre tribune sur les enjeux qui risquent de compromettre l’adoption et la mise en œuvre des clauses miroirs sur le site de la France Agricole.

Bonne lecture,     

 

Jacques Carles, Président d’Agriculture Stratégies

Le 11 janvier 2022

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page