ArchivesPresse

Agriculture Stratégies soutient le collectif « Pour un Chèque Alimentaire pérenne »

Télécharger le PDF

 

Paris, le 9 juin 2022 :  La FNSEA et la Coopération Agricole ont, dans le cadre d’un collectif qui vient d’être créé, appelé à la création d’un chèque alimentaire pérenne, simple, accessible, qui concerne tous les produits alimentaires, bruts ou transformés, d’origine animale ou végétale et qui incite à consommer local avec des garanties sur l’origine.

Agriculture Stratégies soutient de longue date la mise en œuvre d’une politique ambitieuse d’aide alimentaire sur le territoire européen, et demandait déjà dans le cadre des travaux de Momagri qu’une telle priorité stratégique soit reconnue, dans la ligne de la politique américaine, qui est sans conteste sur ce sujet beaucoup plus efficace que celle de l’Europe. Dotée d’un budget de plus de 100 milliards de dollars 150 fois supérieur au budget européen, elle permet en effet de venir en aide à 35,7 millions d’américains, tandis que le programme communautaire, dramatiquement insuffisant, ne peut soutenir que 13 millions de personnes, alors que 110 millions d’européens étaient en situation de pauvreté et d’exclusion sociale en 2018. Ce nombre déjà élevé n’a cessé depuis d’augmenter suite à la crise sanitaire et aux conséquences du conflit en Ukraine.

Pour que le chèque alimentaire français puisse permettre d’atteindre l’objectif de rendre accessible à tous une alimentation de qualité, il doit permettre aux plus démunis de bénéficier d’un programme spécifique. Il conviendra donc de ne pas se satisfaire d’une augmentation cosmétique du budget européen de l’aide alimentaire et des cofinancements nationaux, tout comme d’un renforcement passager issu du plan de relance. Le public concerné par l’aide alimentaire en France est passé de 5,5 à 8 millions en 2020, un chiffre qui augmente encore cette année en raison de l’inflation galopante.

Le montant de 150€ qui serait versé sur un compte bancaire tel que l’a évoqué par Elisabeth Borne ne pourrait à l’évidence pas satisfaire ce besoin. Pour cibler une alimentation de qualité et permettre de soutenir la production alimentaire victime de la politique des prix bas, le chèque alimentaire devra, à l’image des tickets restaurants, pouvoir être utilisé dans tous les réseaux de distribution, tout en faisant une distinction entre les produits dont on souhaite faciliter la consommation et les autres. Il ramène donc au centre du débat la nécessaire clarification de l’origine des aliments utilisés en tant qu’ingrédients afin de permettre un ciblage efficace des produits origine France.


Contact presse : dominique.lasserre@agriculture-strategies.eu – 06 62 23 34 45


 

Nos derniers travaux sur le sujet :

Etiquetage : de la crise à la désinformation

L’aide alimentaire, un soutien de plus en plus nécessaire

Aide alimentaire : aux Etats-Unis, un budget 150 fois plus important qu’en Europe

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page