ArchivesEditos

Newsletter n°11 : Gestion de crise, Discours du Président Macron, Géopolitique de la PAC, Bras de fer US-Chine

Télécharger le PDF

Bonjour,

Dans cette newsletter, vous trouverez l’étude sur les outils de gestion de crise de la PAC qu’Agriculture Stratégies a conduit à la demande d’Eric Andrieu, Député S&D du Parlement Européen, et rapporteur du règlement OCM dans les négociations de la PAC. A partir d’une évaluation de l’action de la Commission lors de la crise du lait de 2015/16, nous établissons des recommandations afin d’améliorer la gestion de crise dans la PAC. Si le programme de réduction volontaire de la production laitière a été efficace, le choix d’écouler les stocks de poudre par des appels d’offre à prix cassé a tiré à la baisse le prix de la poudre et donc celui du lait. Il aura fallu 2 ans pour écouler l’équivalent d’une semaine de production !

Ces enseignements sont précieux à l’heure où un autre secteur se trouve en crise après la fin du contingentement de sa production : le secteur sucrier. Nous vous présentons ici le sixième et avant-dernier volet de notre série sur les politiques sucrières dans le monde, en nous intéressant à la Chine. Le pays le plus peuplé du monde a développé sa production de sucre via un système de partage de la valeur ajoutée : le prix payé au producteur s’établit en fonction du prix intérieur du sucre. Face à la crise de surproduction qui touche les échanges internationaux depuis 2014 et bien qu’importateurs nets, les Chinois n’ont pas hésité à mettre en place des mesures de sauvegarde lorsque les prix de dumping du marché international ont fini par peser sur la pérennité du secteur. Le dernier volet de la série sera consacré à l’Union européenne où nous nous chercherons à tirer parti des expériences étrangères pour jeter les bases d’un nouveau modèle de régulation pour la filière sucrière européenne.

Ré-inventer la PAC, c’est justement l’injonction que l’on retiendra du discours du Président Macron lors du dernier salon de l’agriculture ! Un discours programmatique dense qui annonce également une loi foncière et appelle à une refonte en profondeur des règles du multilatéralisme en matière agricole. Agriculture Stratégies ne peut que soutenir la vision politique du Président en matière agricole et de sécurité alimentaire, reste à enclencher un processus de réformes dont on sait qu’il aura à affronter de nombreux obstacles !

La tâche est en effet des plus ardues tant les trajectoires de la PAC et de l’OMC sont imbriquées. C’est d’ailleurs l’objet de l’article « L’UE, une puissance agricole aux pieds d’argile » publié par Thierry Pouch, chef du service études, références et prospective aux Chambres d’agriculture de France et Frédéric Courleux, directeur des études d’Agriculture Stratégies dans la revue Diplomatie, que de retracer l’histoire géopolitique de la Politique Agricole Commune.

Enfin, nous bouclons cette newsletter avec deux articles. Le premier émane de Steve Suppan de l’IATP (Institute for Agricultural Trade and Policy) et montre que les sujets agricoles pourraient être au cœur des compromis à atteindre pour sortir de la guerre commerciale. Le second est l’œuvre de Jacques Loyat, agro-économiste et auteur de plusieurs ouvrages sur les politiques agricoles, dont récemment « Plaidoyer pour des politiques agricoles actives ». Il met en lumière le rôle des modèles d’équilibre général calculable dans le discrédit porté aux politiques agricoles depuis les années 1980 et revient sur le corpus issu de l’IAASTD (Evaluation Internationale des Sciences et des Technologies Agricoles pour le Développement) de 2008, dont les conclusions sont plus que jamais d’actualité à ses yeux.

Bonne Lecture

Sur le même sujet