Études et analyses

Les marchés à terme et les assurances revenus ne sont pas des substituts aux régulations publiques

Dans une série de trois articles, nous proposons des éclairages complémentaires des limites de ce qu’il est convenu d’appeler les outils privés de gestion des risques (marchés à terme et assurances contre les risques économiques)

Dans le premier, nous montrons pourquoi ces outils sont surtout adaptés dans le cas de marchés où les prix fluctuent régulièrement autour des coûts de production, ce qui n’est pas le cas en pratique pour les marchés agricoles.

Les marchés à terme et les assurances revenus ne sont pas des substituts aux régulations publiques (1/3)

Le deuxième article de cette série propose une analyse de la stratégie des acteurs, des jeux d’alliance et des intérêts des différents promoteurs des outils privé de gestion des risques.

Les marchés à terme et les assurances revenus ne sont pas des substituts aux régulations publiques (2/3)

Enfin, le troisième discute de l’intérêt et des limites des marchés à terme dans le secteur laitier.

Les marchés à terme et les assurances revenus ne sont pas des substituts aux régulations publiques (3/3)

Tags

Sur le même sujet