Editos

Newsletter n°6 : Olives, Inde et Accord UE-Océanie

Bonjour,

Ce mois-ci, nous vous proposons :

Les olives de table espagnoles vont-elles dénoyauter la PAC ?

L’attaque des Etats-Unis vis-à-vis des subventions aux olives de table espagnoles remet en cause le découplage des aides et alimente le débat quant à une réforme en profondeur de la PAC. Sans alliés, l’Union européenne ferait une erreur stratégique en s’arc-boutant dans la défense d’une doctrine indéfendable en saisissant l’Organe de Règlement des Différends de l’OMC.

Projet d’accords de libre-échange UE-Océanie : une négociation inutile

Alors que s’ouvrent des négociations entre l’UE et l’Océanie, les limites en termes de développement des productions animales, la baisse des exportations vers l’Europe et l’essor des importations asiatiques interrogent quant à l’intérêt réel de ces pays à obtenir de nouvelles préférences tarifaires vis-à-vis de l’Europe. De l’autre côté, les incertitudes quant à la répartition des contingents tarifaires entre le Royaume-Uni et l’UE-27 et les difficultés économiques des filières animales européennes devraient plutôt appeler la DG Trade à la retenue.

Les politiques agricoles de l’Inde vues par l’OCDE : un rapport très contestable

L’OCDE vient de se consacrer, pour la première fois, à une étude en profondeur des politiques agricoles et alimentaires indiennes. Ce rapport était d’autant plus attendu que l’Inde conteste les règles de l’OMC et vient d’annoncer l’objectif de doubler les revenus agricoles d’ici 2022. Si le contenu décrit les mécanismes d’ensemble et les difficultés rencontrées par une politique qui concerne directement 600 millions d’Indiens, les recommandations sont totalement contestables car elles touchent directement à la sécurité alimentaire d’une bonne partie de la population.    

Marchés à terme européens sur produits laitiers : une crise de confiance fatale ?

Depuis la fin des quotas laitiers les marchés à termes portaient de nombreux espoirs. Pourtant, suite aux différents échecs d’Euronext, il semblerait que le marché de Leipzig soit à son tour en passe de faillir. Notre analyse de l’activité de ce marché à terme montre une forte baisse d’activité ainsi que de nombreux dysfonctionnements. Pour sortir de l’ornière, accroitre la transparence semble indispensable et une connexion avec les marchés réels pourrait peut-être permettre de remédier aux problèmes de liquidité.

Les éleveurs californiens ont dit ‘oui’ à un meilleur partage de la valeur du lait

Les éleveurs laitiers californiens ont récemment adopté la politique fédérale de partage de la valeur ajoutée en vigueur dans la majorité des Etats-Unis. Cette évolution permettra, d’après l’USDA, une augmentation du prix du lait perçu par les éleveurs, et fait office d’exemple pour la réorganisation des filières laitières européennes.

A lire aussi : Un budget européen sans enseignement du passé par Laszlo Andor, ancien Commissaire européen pour l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion

Bonne Lecture !

Sur le même sujet